Actualités :

 

LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS

 

Les docteurs GORDIEN, LAMBERT et VALLI assurent deux fois par semaine des vacations sur le site du Tepscan du CHU Haut-Lévêque à Pessac, ainsi que dans l’unité Tepscan de l’Institut Bergonié à Bordeaux.

 

Les rendez-vous sont pris auprès de notre secrétariat à la Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine.

 

Téléchargez la convocation à l'Hôpital Haut-Lévêque

 

Téléchargez la convocation à l'Institut Bergonié

 

Secrétariat Bordeaux Nord dédié au Tepscan :


Tél. : 05 56 43 74 80
Fax : 05 56 43 72 73
scintigraphie@bordeauxnord.com

 

Qu’est-ce qu’une Tomographie par Émission de Positons ou Tepscan ?


C’est une tomoscintigraphie couplée à un scanner réalisée sur une gamma-caméra spéciale, détectant des rayonnements produits par des radiopharmaceutiques à vie courte, émetteurs de positons, comme le glucose marqué au fluor (18 FDG) qui permet de détecter des zones cellulaires dont le métabolisme est activé.

 

 

TEP au FDG (Glucose marqué au fluor)


Comment l’examen se déroule-t-il ?

  • Durée totale : 2h30 à 3 heures.
  • Vous serez installé(e) dans un box individuel.
  • Vous rencontrerez le médecin qui vérifiera qu’il n’y a pas de contre-indication à réaliser cet examen.
  • Après vérification de votre taux de glycémie, une perfusion sera posée, puis l’injection de FDG-F18 (fluoro-glucose marqué au fluor 18) sera réalisée.
  • Il faudra alors attendre 1 heure, en respectant les consignes de repos (ne pas lire, ne pas manger, ni mâcher de chewing-gum).
  • La durée des images est environ de 15 minutes.
  • À la fin de l’examen, on vous demandera de patienter quelques minutes supplémentaires afin que le médecin vérifie la qualité des images.
  • Le résultat sera directement envoyé au médecin prescripteur et à votre médecin traitant.

Y a-t-il une préparation spéciale et quels sont les risques de cet examen ? 

  • Merci d’apporter les examens récents (TDM, IRM) ainsi que vos examens TEP précédents.
  • La grossesse est une contre-indication absolue. Pour les femmes non ménopausées, un dosage des bHCG pourra être demandé 48 heures avant l’examen s’il est réalisé en 2e période de cycle.
  • Il faut respecter un délai après certains traitements (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie). Ceci sera vérifié lors de la prise de rendez-vous, au cours des 48 heures précédant l’examen et le jour de votre examen.
  • Il faut être à jeun depuis 6 heures sauf si vous êtes diabétique (cf. les convocations des services de l’Hôpital Haut-Lévêque et de l’Institut Bergonié téléchargeables ci-dessus). Vous pouvez cependant boire de l’eau et prendre vos médicaments habituels ; vous pouvez également prendre un thé sans sucre avant votre venue. Il ne faut pas prendre de café, ni de sodas, chocolat, jus de fruit, bonbons, chewing-gum...).
  • Il faut éviter les efforts musculaires intenses au cours des 48 heures précédant l’examen.
  • L’administration d’un diurétique pourra éventuellement être réalisée au cours de l’heure suivant l’injection du radiotraceur.
  • Il n’y a pas de risque d’allergie ni d’effets secondaires après l’injection de FDG .
  • Vous devrez éviter les contacts avec les femmes enceintes et les enfants âgés de moins de 10 ans au cours des 12 heures suivant l’injection.
  • Pour cette raison, il est préférable d’éviter d’utiliser les transports en commun. 

Quels sont les bénéfices cliniques attendus ? 


Le Tepscan est une technique d’imagerie médicale qui est surtout utilisée en cancérologie.


Elle permet d’améliorer la détection des pathologies tumorales, de préciser le bilan d’extension, de suivre la réponse au traitement et de dépister les éventuelles récidives avec une meilleure sensibilité.


Elle permet également :

  • de détecter les foyers infectieux profonds et osseux rachidiens.
  • d’évaluer l’évolutivité de certaines maladies inflammatoires (sarcoïdose, artérites inflammatoires). 

Téléchargez toutes les indications de la TEP

 

 

 

 

TEP au FNa (fluorure de sodium)


Cet examen est indiqué le plus souvent :

  • pour rechercher des lésions osseuses , lorsque le bilan d’imagerie habituel est normal.
  • pour préciser la nature de certaines lésions osseuses, douteuses sur le bilan d’imagerie standard.

Le déroulement de l’examen est identique à celui de la TEP au FDG (réalisation des images 1 heure après l’injection du FNa).

 

 

TEP à la Fluorocholine


Cet examen est indiqué :

  • dans la suspicion de récidive d’une lésion de prostate ;
  • plus rarement, dans le bilan d’extension initial de certaines lésions prostatiques.

Pour le moment, il n’est pas réalisé en routine. Il peut être prescrit après décision de la réunion de concertation multidisciplinaire en uro-oncologie.

 

Le déroulement de l’examen est identique à celui de la TEP au FDG, mais on associe la réalisation d’images précoces centrées sur la région pelvienne 8 minutes après l’injection de la fluorocholine.